Voici le palmarès de la seconde édition du festival CinéMaTerre, qui a mis en lumière du 21 au 24 novembre des films de tous genre dédiés à la transition écologique et à la relation entre les hommes et la nature :

• Prix des lycéens, le regard potache : Journal de bovins, de David Darmadi & Lidia Afrilita (Indonésie).

• Prix Théodore Monod : Le sentier d’anaconda, d’Alessandro Angulo Brandestini (Colombie).

• Prix de la culture : La décroissance, du mythe de l’abondance à la simplicité volontaire, de Manu et Luis Picazo Casariego (Espagne).

• Noé-Noah, le trophée sans frontière : Silence, d’Isis Leterrier (France) et Un lien qui nous élève, d’Olivier Dickinson (France).

• Aquablier de bronze : L’homme renaturé, d’Egil Haskjold Larsen (Norvège).

• Aquablier d’argent : Grand et petit, de Camille Budin (Suisse).

• Prix spécial du jury : Poisson d’or, poisson africain, de Thomas Grand et Moussa Diop (Sénégal).

• Aquablier d’or : Enfants des neiges éternelles, de Zara Balfour et Marcus Stephenson (Royaume-Uni).

• Prix Bourse de la biodiversité du Rotary club de Metz : Utopia, à la recherche de l’équilibre, d’Adrien Prenveille et Fanny Rubia (France)
• Bourse du premier film : Quelle est la taille de l’univers ?, de Ksenia Elyan (Russie). attribué par 

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.